© 2020 SL Prod

Photos: ©David Gauthier

BIO

       

       

         Né en 1965 à Bayonne, Sylvain Luc découvre la guitare à 4 ans, puis le violon et étudie le violoncelle pendant 10 ans au Conservatoire de Bayonne. En 1988, il s’installe « sous le ciel » de Paris et devient arrangeur, compositeur et accompagnateur de nombreux artistes de variété (Catherine Lara, Michel Jonasz, al Jarreau…), tout en conservant un pied dans le jazz en qualité de bassiste du trio de Richard Galliano et en tant que guitariste avec Eric Le Lann. Dès lors, les rencontres de Sylvain ne cessent de croître. Elles lui permettent de travailler avec une multitude d’artistes, comme Wynton Marsalis, Steve Gadd, Lokua Kanza, Michel Legrand, Elvin Jones, Dee Dee Bridgewater, Manu Katché, Stéphane Belmondo, Michel Portal, Bobby Thomas JR, Andy Sheppard, Alain Caron, Bernard Lubat, Steve Lukather, Keyvan Chémirani, Victor Bailey, Larry Coryell, Al Di Meola, Didier Lockwood, John Mc Laughlin, Billy Cobham, Richard Bona…

       En 1993, il devient l’ambassadeur des guitares Godin à travers le monde. A partir de ce moment, Sylvain multiplie les rencontres et enregistre en France comme à l’étranger. « Piaia » , son premier album, sort en 1993, suivra l’année d’après « Petits déjà » en duo avec son ami de longue date Louis Winsberg. «Ameskeri», duo tout en douceur, avec Stéphane Belmondo sort en 1999. En 2000, il enregistre l’album « Duet » avec Bireli Lagrène, qui se vendra en un temps record à plus de 70000 exemplaires. « Summertime » paru en 2009… prend le même chemin. En compagnie d’André Ceccarelli et de Jean-Marc Jafet, ils fondent le célèbre Trio SUD et enregistrent leur premier album en 2000. Le groupe obtient la « Victoire de la Musique Jazz » en tant que formation de l’année 2003, suite à la sortie de leur second album « Sylvain Luc Trio Sud » en 2002. Suivra un autre opus, « Young and Fine » en début d’année 2008. En 2000, sortent également deux autres albums. « Nahia » avec ses frères, Gérard et Serge, et « Piaia Naia » avec le talentueux Francis Lassus. En 2003, « Ambre », album solo, 10 ans après Piaia. Il se produit dans de très nombreux pays d’Europe et d’Amérique du Sud.

        En 2005, il est nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. En 2006/2007, il sillonne les routes de France et d’Europe aux côtés d’artistes tels que Michel Portal, Eric Longsworth, Olivier Ker Ourio, Jacky Terrasson, suite à la sortie de son album « Joko » en 2006. Janvier 2007, il est convié pour représenter la France aux côtés de Didier Lockwood et Richard Galliano par l’IAJE de New York (International Agency for Education of Jazz). Sur cette note, Sylvain enchaîne une série de concerts Solo d’un mois et demi dans le cadre de l’International Guitar Night (IGN) aux Etats-Unis et au Canada. En 2008, on le retrouve dans la formation « String Quartet » avec Didier Locwood, Victor Bailey et Billy Cobham. La même année, il remporte le Django d’Or en tant que musicien confirmé. 2009…il enchaîne les concerts en solo, en duo avec Biréli Lagrène, Médéric Collignon ou encore Philip Catherine, en trio avec le Trio Sud, dans des projets « All Stars » au côté de Richard Bona- Steve Gadd ou encore « Nomad’s Land Project » constitué de Didier Lockwood- Ira Coleman-Bijan et Keyvan Chémirani. Récemment, Sylvain a été l’invité de Michel Legrand, Salle Pleyel, pour un concert célébrant les 50 ans de carrière de ce dernier.

      En 2010, il reçoit le Grand Prix du Jazz de la SACEM et la même année, est lauréat du Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz, le prix lui sera remis par Michel Legrand. En mai 2011, la Salle Pleyel lui propose une carte Blanche, et c’est devant une salle comble qu’il se produit en compagnie des artistes qu’il a choisis comme Bireli Lagrène, Richard Bona, André Ceccarelli et Thierry Eliez. Les mélomanes présents, ce soir-là, auront eu la chance d’entendre pour la première fois quelques titres de son album « Organic », sortie chez Dreyfus Jazz à l’automne 2011. Sylvain y est entouré d’André Cecarelli et de Thierry Eliez. En 2013, il publie « Souvenirs d’enfance » : petites digressions musicales autour des chansons de notre enfance où Sylvain nous fait redécouvrir la richesse musicale de ces comptines et crée avec intelligence un pont entre enfants et adultes. Il présente, fin 2014, au Café de la Danse à Paris, son projet avec Stefano di Battista, Pierre François Dufour et Daniele Sorrentino : « Giu’ La Testa ». Ils y revisitent les musiques de films d’Ennio Morricone, de Michel Legrand ou encore de Nino Rota. Début 2015, il enregistre avec Richard Galliano un projet autour d’Edith Piaf et Gus Viseur « La Vie en Rose » chez Milan Records, avec lequel le duo parcourt le monde. C’est en 2016 que sort l’enregistrement en live « Intranquille » avec Bernard Lubat, un duo tout en liberté.

    En 2019, le projet « D’une Rive à l’autre » autour de l’improvisation et de la musique classique avec la merveilleuse guitariste classique Marylise Florid est sorti chez Jade Editions (Universal-Warner) ainsi que l’album avec Stéphane Belmondo « 2.0 » chez Naïve, signant leurs retrouvailles pour le plus grand bonheur de tous, vingt ans après leur premier succès.

English.jpeg
Ameskeri - Sylvain LUC/ Stéphane BELMONDO
00:00 / 00:00